Nocturnes à la Villa Cavrois

La Villa Cavrois, magnifique demeure des années 1930 en plein cœur de la métropole lilloise, ouvre ses portes une nouvelle fois en pleine nuit aux visiteurs curieux de découvrir ce monument historique sous un nouvel angle.

Un chef d’oeuvre du minimalisme

Je ne vais pas vous raconter ici toute l’histoire de la Villa Cavrois parce que mon amie Florence l’a très bien fait dans un article que je vous conseille de lire également. Je vais plutôt m’intéresser à la raison de cette nocturne.

En quelques mots néanmoins, la Villa Cavrois est une bâtisse d’architecte et pas n’importe lequel : Robert Mallet-Stevens. Le style de la maison est néo-moderne avec des touches d’art déco. Ce qui impressionne au premier regard, c’est l’espace intérieur. Ensuite, on est subjugué par la symétrie omniprésente, par la qualité des matériaux et du design.

Moi qui aime le minimalisme et l’épure, j’ai tout de suite accroché à cette esthétique simple mais tellement impressionnante. Comme quoi, on peut faire des choses grandioses sans fioritures.

 

Une visite nocturne éclairée

Mais parlons surtout de la lumière. Car si nous y sommes allés, c’est pour découvrir le lieu sous son éclairage artificiel. La visite guidée que nous avons eue, même si elle fut très riche et captivante, n’a pas trop évoqué cela. Je fais donc ici état de ce que j’ai pu lire et de mes impressions personnelles.

Le musée a choisi de mettre en valeur la lumière choisie par l’architecte. Il a en effet pensé la maison aussi par son éclairage électrique. Et on ne peut pas dire qu’il manquait de modernisme. Pendant la visite, je n’ai quasiment pas vu d’ampoules. La majorité des lumières se trouvent cachées dans des gouttières. Cela donne une impression de pureté et n’agresse pas le regard. On trouve cela dans de nombreuses maisons contemporaines. Cela prouve l’aspect novateur de cette architecture.

 

Ce qui frappe ensuite, ce sont les miroirs. Chaque couloir, chaque chambre, chaque radiateur est composé de grands miroirs ou de plaques métalliques reflétant la lumière et agrandissant encore plus les espaces. C’est comme si la maison était sans fin…

  

Enfin, le clou du spectacle, c’est la vue sur la villa depuis l’extérieur. Le monument historique est sublimé par ses lumières intérieures qui se réfléchissent sur les plans d’eau extérieur. Le miroir d’eau fait tout son effet dans de telles conditions.

 

Pour conclure, je vous conseille vivement de visiter deux fois la Villa Cavrois. Une fois de jour, ce que je ferai une prochaine fois, et en période estivale et une fois de nuit, pour la voir se magnifier sous les lumières artificielles. J’ai cette sensation de n’avoir pas pu tout voir et je suis certaine qu’une visite en journée comblera cette frustration. Le mystère fait cependant partie de la mise en scène de celle demeure exceptionnelle.

Informations pratiques :

3 réflexions au sujet de “Nocturnes à la Villa Cavrois”

  1. Je confirme que les deux visites (de jour et de nuit) se complètent parfaitement. Il faut voir la villa (et surtout le salon) quand le soleil brille c’est magnifique. Mais observer la façon dont Mallet-Stevens a pensé toute l’illumination de la maison est aussi très intéressant (et impressionnant pour l’époque).

    Il ne me reste plus qu’à découvrir le jardin Mallet-Stevens!

Laisser un commentaire