“Devenir Matisse”, l’exposition événement

Cette année, nous fêtons les 150 ans de la naissance d’Henri Matisse. Pour l’occasion, sa ville natale célèbre ses premières années avec une exposition exceptionnelle dans le musée qu’il a lui-même créé quelques années avant sa mort. C’est donc au Cateau-Cambrésis et au Musée départementale Matisse dans le Nord, que j’affectionne tout particulièrement, que je vous emmène aujourd’hui.

D’habitude, les grandes expositions d’art sur les maîtres de la peinture moderne du XXe siècle se trouvent à Paris. Mais cette fois, nul besoin de se rendre dans la capitale pour découvrir ce qui a initié la peinture chez Henri Matisse.

La naissance d’un artiste

Ce jour-là, il ne faisait pas très beau. Mais c’est avec une certaine excitation que nous avons pris la route, Florence et moi pour rejoindre la petite ville du Cateau-Cambrésis. C’est là qu’il y a 150 ans, naissait Henri Matisse d’un père marchand de grains et d’une mère peintre amatrice. Destiné à des études notariales, il découvre la peinture à l’âge de 20 ans, lorsqu’affaibli par une maladie, on lui offre une boîte de peinture. C’est alors la révélation pour lui !

Après cela, Matisse se formera auprès de Gustave Moreau dans plusieurs écoles des Beaux-Arts en peignant ses premières toiles et en reproduisant les grands maîtres des musées. Ces reproductions seront d’ailleurs de plus en plus représentatives de son identité moderne.

Comment “Devenir Matisse” ?

Un peu comme l’exposition « Le rêve d’être artiste » au Palais des Beaux-Arts de Lille, nous découvrons ici comment on devient un artiste. Qu’est-ce qui fait qu’on mérite soudainement une reconnaissance dans le monde de l’art ? Combien de temps faut-il pour qu’une passion et un talent soit reconnus par le plus grand monde.

L’exposition propose de retracer chronologiquement les premières années de Matisse peintre. Au départ, nous découvrons le milieu dans lequel vie le jeune Matisse puis rapidement, on peut découvrir ses premières œuvres : des natures mortes avec ses livres de droit. A partir du moment où il se forme à la peinture, Matisse reproduit ce qu’il admire. Il teste et trouve petit à petit sa voie et son identité autour du modernisme et de la couleur.

Dans l’exposition, vous trouverez les premiers croquis de l’artiste ainsi que ses nombreuses reproductions de chefs-d’œuvre. Le plus intéressant et de voir comment cette reproduction se transforme en une œuvre unique propre au créateur. On comprend également que le caractère très posé d’Henri Matisse détonne avec la vie bohème de ses confrères célèbres.

Un musée dédié à l’enfant du pays

La visite se poursuit dans les salles d’expositions permanentes. Il faut dire que le Musée départemental Matisse est un lieu magnifique. C’est Henri Matisse lui-même qui a conçu la muséographie du musée à l’origine dans une salle de l’hôtel de ville. Il y légua une partie de ses œuvres, surtout celles de la fin de sa vie. Elle fut peu retravaillée quand le musée s’installa dans le magnifique Palais Fénelon. Les conservateur ont entre temps acquis de nouvelles œuvres du peintre et y ont ajouté d’autres legs d’artistes modernes et contemporains.

Je ne veux pas trop vous dire ou vous montrer le reste du musée dans cet article, car j’en profiterai pour vous écrire un petit billet sur l’un des musées que je préfère même si je ne suis pas très objective. C’est en effet dans ce lieu culturel que j’ai travaillé pour la première fois.

Mon avis sur l’exposition

On commence par les points positifs :

  • L’exposition est très intéressante. On apprend vraiment mieux comment s’est développé le goût de Matisse pour la peinture et comment il a pu devenir le grand artiste que l’on connait tous.

  • On y trouve des œuvres exceptionnelles venues du monde entier mais surtout du Louvre, du musée d’Orsay et du Centre Pompidou à Paris.

  • L’ensemble du musée est tournée vers l’exposition événement et le mets en valeur. La ville a aussi misé sur cette exposition et j’espère qu’elle a invité les habitants des environs.

Quelques points négatifs :

  • Nous avons visité l’exposition lors du weekend d’ouverture, lorsque l’exposition était gratuite. Il y avait beaucoup de monde et la gestion de la foule n’était pas optimale. Il y avait 3 visites guidées simultanément qui empêchaient complètement aux autres visiteurs de s’approcher des œuvres. 1 visite aurait suffi, 3 dans un espace qui n’est pas très grand c’est beaucoup trop !

  • Il aurait été bon de signifier le sens de la visite. J’ai perdu Florence après la 1ère salle car elle pensait que l’exposition se faisait dans un autre sens. Finalement, c’est moi qui avait bon 😀 !

  • L’exposition manque de modernité. La mise en scène est simple et c’est déjà très bien mais elle n’a pas l’originalité des grandes expositions événements que j’ai pris l’habitude de visiter.

Cette exposition est donc l’occasion idéale pour (re)découvrir ce musée magnifique situé dans le département du Nord. C’est l’un des deux musées de France consacrés entièrement à Matisse (le second se trouve à Nice). Misez sur des périodes de moins grande affluence. A la fin de la journée (1h avant la fermeture), nous sommes retournées dans l’exposition et il ne restait presque plus personne.

Informations pratiques

  • L’exposition est visible jusqu’au 9 février 2020.

  • Le musée est ouvert du mardi au dimanche au tarif de 8€ mais vous avez possibilité de bénéficier de tarifs réduits voire gratuits selon certaines conditions (cf. site internet du Musée départemental Matisse).

1 réflexion au sujet de ““Devenir Matisse”, l’exposition événement”

Laisser un commentaire