5 idées pour un confinement créatif

On se dit tous que c’est la dernière ligne droite, le dernier confinement avant la liberté. Pourtant, on voit les choses vraiment négativement et on n’arrive plus à trouver du bon dans ces restrictions. Je vous propose de contrer la morosité ambiante avec 5 idées pour vivre un confinement créatif. Mais qu’est-ce que le confinement créatif ? Je vous dis tout dans cet article.

Qu’est-ce que le confinement créatif ?

La notion de confinement créatif est arrivée pendant le premier confinement en mars 2020. Avec la poursuite des restrictions et le manque d’accès aux lieux culturels, le terme s’est retrouvé sur toutes les plateformes et les réseaux sociaux culturels. Aujourd’hui, on peut lui donner plusieurs sens. Personnellement, j’aime lui apporter un sens proche de celui des droits culturels (si vous ne connaissez pas cette notion, je vous en parlerai prochainement, mais vous pouvez trouver des informations sur ce site : https://droitsculturels.org).

Le confinement créatif est selon moi un temps consacré à une activité par une personne ou un groupe d’individus. Cette activité permet d’exprimer ou d’accéder à des références ou des ressources culturelles qui permettent une communication, une identification ou une création.

Pour résumer plus simplement, vous avez plus de temps pour faire quelque chose et ce quelque chose vous apporte à vous un enrichissement culturel.

Si c’est encore flou pour vous, voici 5 idées pour un confinement culturel :

1- Regarder des films réconfortants

D’habitude, dans nos quotidiens pressés par le temps, nous ne prenons pas le temps de nous poser le soir devant un film. On cherche plutôt à consommer une série ou une émission rapide qui demande une moins longue concentration.

C’est, en tout cas, ma situation personnelle. Je regarde de nombreuses séries toute l’année mais pas tant de films. Alors qu’à une époque, j’adorais aller au cinéma plusieurs fois par semaine. Aujourd’hui, je n’arrive plus à me concentrer longtemps sur un film de plus d’1h. Le confinement a eu cela de bon de diminuer ma charge mentale pour prendre le temps de savourer à nouveau des intrigues longues.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Corine | ARTOSOIR (@artosoir)

J’ai regardé de nombreux films pendant les trois confinements mais un genre est revenu régulièrement, voire un studio de production en particulier, celui du Studio Ghibli. Ces films d’animation sont plein de douceurs tout en délivrant des messages profonds sur les problèmes de notre société. Ils permettent de s’évader dans une nature quelque peu fantasmée mais nécessaire pendant une période de restriction.

Et vous, quels sont les films qui vous ont aidés à passer le confinement plus en douceur ?

2- Retourner à la bibliothèque et prendre le temps de lire

Comme toujours, l’humain se rend compte de ce qui lui manque quand il n’y a plus accès. Avant le confinement, je ne fréquentais plus les bibliothèques. Quand au 1er confinement, elles ont été fermées au public, j’ai ressenti un manque. Alors quand elles ont rouvert leurs portes, je me suis immédiatement inscrite.

J’ai la chance d’avoir près de chez moi une bibliothèque très belle. Quand on y rentre, on s’y sent tout de suite très bien. Il y a des espaces pour lire et se poser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le fonds est varié entre les romans, les manuels, les bandes dessinées, les magazines, les DVD et les CD. Personnellement, j’aime m’y perdre et découvrir les nouveautés un peu partout. Je repars avec une dizaine d’emprunts donc quelques films que j’ai repris goût à regarder.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Corine | ARTOSOIR (@artosoir)

La lecture vous a accompagnée aussi depuis le début des restrictions ?

3- Prendre l’air et photographier la nature

Les trois confinements restreignent notre liberté de déplacement. 1 km, 10 km, 20 km ou 100 km… Il n’est pas toujours facile de trouver des moyens de prendre l’air librement. Pour contrer cette restriction, j’ai pris l’habitude de partir à la recherche de la nature qui m’entoure. Au printemps, je chassais les magnolias en fleurs dans mon périmètre autorisé. A l’automne, je cherchais les plus beaux arbres flamboyants.

Comme j’avais du temps, j’en ai profité pour m’exercer à la photographie et depuis un an, je me suis nettement améliorée dans les techniques. C’est d’ailleurs un point que j’aimerais développer encore plus dans les mois à venir. Finalement, une activité créative somme toute assez banale m’a permise de m’enrichir artistiquement.

Est-ce que vous avez trouvé des activités artistiques finalement plus intéressantes pendant le confinement que le reste du temps ?

4- Cuisiner ou se faire livrer de bons petits plats

Avouez-le, on a tous craqué sur la nourriture cette année. L’angoisse liée au covid, du manque éventuel de certains produits ou l’ennui simplement nous ont conduit souvent à vouloir manger plus ou manger mieux. Certaines personnes très talentueuses (ou pas) se sont mises à cuisiner des plats succulents (ou pas). Pour ma part, j’ai privilégié les livraisons ou click & collect chez les restaurateurs lillois. J’ai repris le goût de déguster de bons plats et ma relation à la nourriture qui était compliquée s’est améliorée grâce au temps que j’ai donné à mes repas.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Corine | ARTOSOIR (@artosoir)

Est-ce que vous aussi, une activité pratiquée pendant le confinement, vous a apporté beaucoup de bien-être personnel ?

5- Aller dans des parcs culturels 

Le plus gros manque ressenti ici : les lieux culturels. Je vous ai proposé dans un précédent article de faire des sorties culturelles autorisées à Lille pendant le 3e confinement. Profitez des espaces naturels et culturels pour vous changer les idées. Il est très important de ne pas laisser la culture dans un placard. C’est selon moi un bien essentiel qu’il ne faut pas oublier pour justement s’épanouir, se ressourcer et cultiver son identité personnelle ou de groupe (aka. toujours la notion de droits culturels).

Et si je vous disais qu’on vous donne l’accès à un seul musée dans la métropole lilloise pendant le confinement ? Vous me dites tout de suite : “Arrête tu nous mens !”. Eh bien non ! Il s’agit d’un musée à l’extérieur, donc moins exposé aux risques de contamination (même si je vois mal une contamination massive se faire dans un musée). J’arrête le suspense et je vous propose de visiter le Musée de plein air de Villeneuve d’Ascq.

J’ai eu le plaisir de travailler il y a quelques années avec l’équipe du Musée de plein air dans l’organisation de scènes vagabondes (d’où les photos avec du public !). J’adore ce lieu qui présente des maisons typiques de notre territoire (principalement flamandes). Il faut savoir que toutes les bâtisses que vous voyez dans le musée de plein air ont été démontées de leur lieu d’origine et reconstruites sur place alors qu’elles étaient souvent menacées de destruction. Mais je vous laisse encore du suspens car je vous proposerai prochainement un article complet sur ce lieu si particulier dans la métropole lilloise. En attendant, profitez-en, l’entrée est gratuite pendant quelques temps et ce dès le 10 avril 2021.

Il reste de nombreuses activités créatives que l’on peut faire pendant un confinement : jouer aux jeux vidéo, écouter des podcast, faire des jeux de société, visiter le patrimoine des villes, etc. On va d’ailleurs parler bientôt sur Instagram de la culture en ligne, pas toujours très facile, mais toujours essentielle en ce moment.

Je vous souhaite un bon confinement. Faisons tout pour que ce soit le dernier et que les lieux culturels puissent rouvrir mi-mai pour notre plus grand bonheur. En attendant, toutes les meilleures idées pour se cultiver en ce moment sont dans la catégorie CONFINEMENT du blog.

Laisser un commentaire