Retour sur mes Journées du Patrimoine

Cette année, j’ai choisi d’expérimenter à nouveau les Journées Européennes du Patrimoine dans ma chère ville de Lille. Je reviens de deux journées marathons avec des visites guidées, des découvertes visuelles, des prises de hauteur et bien sûr des bâtiments incroyables. Suivez le guide !

JOUR 1

Visite guidée des “chef-d’œuvres” du Palais des Beaux-Arts

Cela faisait un moment que je n’avais pas arpenté les galeries des collections permanentes du Palais des Beaux-Arts. Ce musée possède parmi les plus belles œuvres de France. Les Journées du Patrimoine étaient donc l’occasion de bénéficier d’une visite guidée des chefs-d’œuvre. Pendant une heure, nous sommes passés de salle en salle avec une guide conférencière qui nous a expliqué en quoi ces peintures étaient plus considérées que les autres. Une piqure de rappel pour moi non négligeable et très instructive. Un seul bémol, le manque de réactivité du groupe, peu enclin à poser des questions.

Visite guidée de Fives Cail Babcock

Après l’entrée en matière du Palais des Beaux-Arts, je me suis rendue dans le quartier de Fives pour visiter l’ancienne usine de sidérurgie et métallurgie Fives Cail Babcock. Je pense consacrer un article à part à ce projet urbain car il y a vraiment beaucoup de choses à raconter sur cet ancien site industriel.

Nous avons visité plusieurs halles de Fives Cail avec un urbaniste qui nous a parlé des avancées du projet de réhabilitation et des décisions futures qui seront prises pour intégrer au mieux ces 25 hectares de surface au reste des quartiers de Fives et Hellemmes.

Prise de hauteur dans la Tour de Lille

Prendre des places pour visiter des sites à Lille pendant les Journées du Patrimoine relève souvent d’un véritable challenge. Je vous en parlais dans mon article précédent. Quelques jours avant ce week-end, j’avais reçu un mail me disant que je ne pouvais plus visiter la Tour de Lille car trop de billets avaient été distribués. Ni une ni deux, nous avons imprimé nos billets et nous nous sommes quand même rendu sur le lieu. Bien nous en a pris car nous avons pu monter au 18e étage de cet immeuble emblématique du quartier Euralille. À cette hauteur, nous avons une vue imprenable sur Lille et sur la partie nord de la métropole. On nous a présenté les futurs projets urbains de Lille ou aux alentours comme le nouveau tribunal, les transformations autour de la porte de Valenciennes ainsi que le projet de Saint-Sauveur.

Visite guidée de l’ancienne gare Saint-Sauveur

En parlant de Saint-Sauveur, nous avons filé après notre visite de la Tour de Lille à l’ancienne gare Saint-Sauveur pour une visite de la friche et une présentation de ces fameux futurs projets d’urbanisme. Après une longue introduction un peu trop spécialisée à mon goût, nous sommes allés dans les ateliers de St-So Bazaar. Ici, Initiatives&Cité et l’entreprise SMart portent ce projet qui développe déjà plusieurs espaces de coworking et à vocation créative.

Nous avons eu un accès privilégié jusque au fond de la friche, sous le métro aérien pour découvrir les futures perspectives du projet Saint-Sauveur qui contiendra un parc, des habitations et une piscine. Le Bistro de St-So et ses espaces d’expositions temporaires seront toujours présents à côté d’un cour actuellement en test depuis 2 ans autour d’un bar, d’une scène musicale extérieure et d’une ferme urbaine collaborative.

JOUR 2

Visite guidée des Salons lillois du Pont Neuf

Pour ce deuxième jour des Journées du Patrimoine, nous avons décidé de nous concentrer avec Florence sur des visites dans le Vieux-Lille et le centre-ville. J’avais beaucoup marché la veille et un peu de répit était nécessaire. Nous avons commencé la journée avec la visite guidée par les propriétaires des Salons lillois du Pont Neuf. Situés à l’angle de la rue du Pont Neuf et de l’avenue du Peuple Belge, ces salons de réceptions pour de grands événements étaient à l’origine dans une ancienne maison de militaire de haut rang du XVIIe siècle. On y retrouve quelques vestiges comme les carreaux des cheminées ou les moulures. Une immense cave se trouve en dessous de la maison. Nous avons pu la visiter et découvrir un endroit méconnu de Lille.

Concerts impromptus à l’Opéra de Lille

Ensuite, nous nous sommes rendues à l’Opéra de Lille qui avait très bien organisé les choses pour les Journées du Patrimoine. Un parcours nous emmenait d’espaces en espaces. Nous avons pu rentrer dans la grande salle et dans le somptueux grand foyer avant d’assister gratuitement à un concert impromptu de musique ancienne dans le studio au dernier étage. Une belle visite que je vous recommande vivement.

Spectacle de cirque sur le parvis de la Treille

Pendant ce temps, les artistes circassiens du Centre régional d’art du cirque de Lomme avaient investis le parvis de la Treille pour proposer des petits spectacles et des ateliers de cirque pour les plus jeunes. Une pause agréable avant d’enchainer notre dernière visite du week-end.

Visite guidée de l’hôtel de Wambrechies

Nous avons terminé notre journée par la visite de l’hôtel de Wambrechies. Contrairement à son nom, ce n’est pas un hôtel dans le sens moderne mais plutôt une maison de maître et il ne se trouve pas à Wambrechies mais dans la rue Royale, dans le Vieux-Lille. Cette belle demeure est passée de propriétaire en propriétaire depuis le XVIIe siècle pour finir à l’archevêché de Lille. Nous avons donc eu droit à un rappel historique de l’implantation urbaine de Lille et des aménagements qu’a connus la maison de siècle en siècle.

J’ai été agréablement surprise par le jardin extérieur, un véritable havre de paix en plein cœur de Lille, propice à la méditation et au repos.

Le bilan de ces Journées Européennes du Patrimoine sont très positives pour moi. J’ai passé deux journées exceptionnelles et enrichissantes. En plus, la météo était au rdv et nous avons pu faire nos visites sous le soleil et la chaleur. Le seul point négatif reste encore et toujours le système de réservation de la ville de Lille et le fait que l’on soit obligé d’imprimer les billets alors qu’on ne nous les demande quasiment nulle part le jour-j. J’ai pris la décision de ne pas faire de visites à Lille l’année prochaine. Je m’éloignerai un peu pour découvrir d’autres lieux patrimoniaux sans ennui avec la billetterie.

 

Laisser un commentaire