2 jours à Angers

Je vous avais déjà expliqué comment partir en voyage en couple ou à 2. Cette fois, c’est seule que j’ai décidé de passer quelques jours dans la belle ville d’Angers. C’est donc pour moi l’occasion de vous présenter toutes les sorties culturelles ou culinaires ainsi que les balades que j’ai faites à foison.

Brève histoire de la ville d’Angers

Il serait un peu fastidieux de vous retracer l’histoire d’Angers ici. Disons simplement que les fouilles archéologiques ont retrouvé des traces d’occupation datant du Néolithique. Autant dire qu’il s’agit d’une cité ancestrale.

À l’époque Gallo-romaine, la ville s’étend, elle se nomme alors Andecavorum. Puis, après les invasions barbares, des comtes puissants investissent le territoire et font d’Angers une des capitales politiques de l’Europe médiévale. Jusqu’au bon roi René d’Anjou, les comtes règnent sur une place forte dominée par un château splendide qui défend et loge les grands de ce pays. Une belle cathédrale est construite dans la ville dans le style gothique angevin.

Ensuite, les rois de France s’empare de la ville et l’intègre entièrement au Royaume de France. Angers continue à se développer mais elle perd de son prestige. Aujourd’hui, c’est une ville qui se modernise et qui accueille de nombreux touristes attirés par ses richesses patrimoniales et par son terroir viticole adjacent.

Mes visites à Angers

Pendant 2 jours, j’ai effectué pas moins de 5 visites de musées et de lieux patrimoniaux. Il faut dire que la ville d’Angers possède des monuments exceptionnels et des collections à ne pas rater.

Le château et la tenture de l’Apocalypse

Si vous ne deviez faire qu’une seule visite à Angers, ce serait inévitablement son château. Situé en plein cœur de la ville, à l’affleurement de la Maine, cette forteresse constitue l’identité d’Angers. Son histoire s’est jouée entre ces murs et son évolution en tant que château-fort défensif à demeure seigneuriale. Après René d’Anjou, le roi récupère le domaine et en fait une prison puis un campement militaire. Ce n’est qu’en 1947 que le Centre des Monuments Nationaux investit les lieux et en fait un musée ouvert au public.

Le château se visite en 3 temps. Il y a l’ancien logis des comtes, assez réduit, qui explique les différentes étapes de construction et l’histoire générale du lieu. Ensuite, il y a l’extérieur avec des jardins et des remparts. Dans le jardin se trouvent un potager du Moyen-Âge, des vignes et un jardins d’ornementation. Depuis les remparts, on peut avoir une vue panoramique sur la ville et ses alentours. En ce moment, des animaux en métal aux couleurs vives sont visibles dans les jardins et les remparts. Il s’agit d’une installation de l’artiste Rémou pour rendre hommage à la ménagerie du roi René.

Enfin, la pièce maîtresse du château est la tapisserie de l’Apocalypse. Il s’agit d’une gigantesque tenture commandée à Angers par Louis 1er d’Anjou au XIVe siècle et qui représente l’ensemble de l’Apocalypse de saint Jean. Cette œuvre incroyable est présentée dans une salle climatisée et protégée de la lumière. Une impression étrange se dégage de cette tapisserie qui se veut pourtant pleine d’espoir. Si vous souhaitez en savoir plus sur la tapisserie de l’Apocalypse, suivez une visite guidée. Elle durera 1h mais vous permettra d’avoir une description précise de chaque scène et de ses symboliques.

La Galerie David d’Angers

Au XIXe siècle, un grand sculpteur d’Angers a produit des œuvres mémorables pour la France. Il s’agit de David d’Angers. Ce dernier a fait don de ces plâtres à la ville et souhaita qu’elles soient présentées aux habitants. Cela fut fait selon son vœu et aujourd’hui, elles sont magnifiquement représentées dans l’ancienne abbatiale Toussaint du XIIIe siècle sous une grande verrière lumineuse.

On peut ainsi observer de plus près les statues des grands hommes du XIXe siècle ainsi que le fronton du Panthéon, réalisé par David d’Angers. La galerie prend le temps de montrer également les étapes de création d’une sculpture car les plâtres ainsi présentés auraient dû être détruits par l’artiste pour laisser la place à l’œuvre finale. Lui a préféré les conserver pour notre plus grand plaisir.

La Collégiale Saint-Martin

La Collégiale Saint-Martin fut un centre religieux important du Ve siècle jusqu’à la Révolution française. En effet, au début du XIXe siècle, les biens religieux de la ville partent en désuétudes. Leurs statues ont été décapitées et leurs murs s’abiment. Il faut attendre le XXe siècle pour la collégiale soit restaurée.

On y présente désormais une belle collection d’œuvres religieuses. En ce moment, Xavier Veilhan y expose quelques sculptures résolument contemporaines qui se marient très bien avec le reste des collections permanentes.

Le Musée des Beaux-Arts d’Angers

Il s’agit du musée principal de la ville qui présente des collections artistiques de façon chronologique et l’histoire de la ville. Il contient beaucoup d’œuvres sur lesquelles on peut s’attarder un long moment. Le bâtiment est intéressant mais pas très facile à suivre et sa cour n’est pas accessible.

Par contre, j’ai beaucoup apprécié l’exposition temporaire dédiée à un artiste moderne d’Angers, peu connu aujourd’hui et qui a pourtant grandement contribué à la vie artistique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle : Alexis Mérodack-Jeaneau.

Le Musée Jean Lurçat de la tapisserie contemporaine

Enfin, j’ai terminé ma longue série de visites par le Musée Jean Lurçat. Jean Lurçat était un artiste tapissier du XXe siècle. Sa femme a légué une grande partie de ses collections à la ville qui présente dans l’ancien orphelinat de Saint-Jean certaines de ses œuvres ainsi que d’autres tapisseries contemporaines du monde entier.

 

Mais le clou de la visite est l’ancien Hôpital qui dévoile de façon grandiose la tapisserie maîtresse de Jean Lurçat : Le Chant du Monde. Cette œuvre extraordinaire fait référence à la tapisserie de l’Apocalypse mais avec des références d’aujourd’hui. Jean Lurçat fut très choqué par la bombe atomique et voyait là la fin d’un monde. Mais il conservait lui aussi l’espoir d’une union entre l’Homme et la nature pour se relever de cette terreur. Malheureusement, je n’ai pas pu visiter le cloître du musée et je ne sais pas s’il le sera à nouveau un jour car aucune information ne nous a été donnée à ce sujet.

 

Mes balades à Angers

Angers est une ville très agréable. On parle souvent de la douceur angevine et en effet, il y fait bon, même en automne ! Mais ce qui fait son charme est certainement son architecture et son patrimoine ancien comme ses maisons à colombage. C’est l’emblématique Maison d’Adam qui les représente le mieux avec ses boiseries sculptées de personnages et d’animaux fantastiques très bien préservés.

Angers la nuit

On m’avait dit que la nuit, Angers était magnifique. Ce fut en effet le cas d’une rive à l’autre de la Maine grâce aux lumières de la nuit.

Street Art à Angers

Les Échappées d’art sont des manifestations publiques qui organisent des réalisations de fresques artistiques dans toute la ville d’Angers. Je n’ai pas eu le temps de toutes les découvrir mais si l’envie vous en prend, voici une carte interactive que vous pouvez suivre à pied ou à vélo.

Où manger ?

Lors de mon séjour à Angers, je suis allée manger à plusieurs endroits qui m’ont particulièrement plu :

  • L’Oriflamme est une rôtisserie près de la Gare Saint-Laud qui propose également des sandwichs de spécialités angevines et ibériques. Un délice pour les amateurs de terroir.

  • Chez Pontpont est une institution à Angers. Situé en face du château, c’est un restaurant convivial avec des produits locaux et faits maison de bonne qualité. Le service est parfait et la décoration très soignée.
  • La Réserve est un restaurant panoramique sur le bord de la Maine qui offre une superbe vue sur le château et la cathédrale. On y va pour se détendre autour d’un cocktail original à base de Cointrau ou pour déguster des plats généreux servis par un personnel serviable et souriant.
  • Lili gourmande fut ma dernière étape pour un repas rapide. Je n’ai pas eu le temps de découvrir toute la carte mais le plat était savoureux et la décoration très jolie. Le service et chaleureux et les desserts avaient l’air extra !

Bonnes adresses

Pour préparer mon voyage à Angers, j’ai tout simplement visité le site de l’Office de Tourisme de la ville : www.tourisme.destination-angers.com. Vous y trouverez toutes les informations pratiques pour une étape touristique.

Sachez que les musées d’Angers proposent un pass à 15€ valable 1 an pour 1 visite dans chacun des lieux. Si vous rester quelques jours et que vous comptez faire plus de 2 visites, il est très intéressant. Voici la liste des lieux concernés : musees.angers.fr.

Lors de mon séjour à Angers, j’ai choisi un Airbnb se trouvant en plein cœur du centre-ville. Comme j’y ai passé un très bon moment, je vous donne sa fiche et vous le recommande vivement : www.airbnb.fr.

 

2 réflexions au sujet de “2 jours à Angers”

  1. Merci pour votre commentaire sur lili Gourmande ! On essaye d être simple et vrai et plein de joie de vivre et tout cela pour tout les amies qui nous rendent visite ! A bientôt pour une gourmandise !!! Lili

Laisser un commentaire