Mon avis sur la BD Tant pis pour l’amour de Sophie Lambda

Il y a quelques semaines que j’ai lu la première bande dessinée de Sophie Lambda intitulée Tant pis pour l’amour ou comment j’ai survécu à un manipulateur. Tout un programme ! Je vous donne aujourd’hui mon avis sur cette belle lecture et je vais essayer de vous convaincre de vous l’approprier vous aussi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Lambda (@sophielambda)

Qui est Sophie Lambda ?

Sophie Lambda, déjà, c’est pas son vrai nom (ça commence bien) ! C’est sous ce pseudonyme que l’autrice illustre et publie. Pourquoi ce nom ? Parce qu’elle voulait représenter une fille banale, qui a une vie banale avec un “nom de merde”.
Sophie Lambda a créé son blog BD pendant ses études. Loin d’être un journal intime, on peut dire que son blog est une série d’illustrations d’aventures inspirées de sa vie ou de celle des autres.

Sophie, on la voit beaucoup sur les réseaux sociaux et surtout Instagram. Elle poste de nombreuses Stories sur son quotidien d’illustratrice. Elle y publie aussi des challenges et interpelle souvent sa communauté sur tous types de questions (souvent pas très sérieuses). C’est un esprit libre Sophie !

Elle a déjà publié 2 bandes-dessinées : 

  • Tant pis pour l’amour ou comment j’ai survécu à un manipulateur en 2019 (celle dont on va parler juste après)
  • Le Monde au balcon, Carnet dessiné d’un printemps confiné qui revient sur le confinement de 2020.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Lambda (@sophielambda)

Un message puissant et une BD à mettre entre toutes les mains

Tant pis pour l’amour, c’est l’histoire d’une fille qui tombe amoureuse. Jusque là c’est banal (ben ouais elle ne s’appelle pas Sophie Lambda pour rien !). Au début, tout est beau, tout semble unique et magique. Mais bon, on est spoilé dès le départ (rien qu’avec le titre et la couverture), ça va mal se passer.

Rapidement, Marcus son mec, devient bizarre, agit violemment, réagit au quart de tour, lui ment et l’enfonce ou l’humilie à la moindre occasion. On est bien en présence d’un manipulateur. La relation se termine et c’est là que les choses doivent recommencer pour Sophie, complètement détruite par cette relation toxique.

La seconde moitié de la bande dessinée est un manuel d’explication et de mise en garde face à tous les manipulateurs (hommes ou femmes). Nous ne sommes pas devant un livre de développement personnel. L’histoire est certes autobiographique mais apporte beaucoup d’informations pour toutes celles et ceux qui vivent un jour ce problème. L’approche humoristique est là pour se rappeler à tout moment qu’on est dans un histoire “banale” car courante.

“La partie la plus essentielle dans la BD c’est pas lui, c’est pas ce qu’il a fait, puisque des gens zinzins égocentrés on en rencontrera toute notre vie. Non, la partie la plus importante, je crois, c’est la recherche de vraies solutions (ne pas confondre avec recherche d’excuses bidons), c’est la remise en question (ne pas confondre avec l’auto-flagellation) et le moment où JE me regarde en face (ne pas confondre avec « utiliser les reproches des autres pour s’auto-détruire »).” Sophie Lambda (sur Instagram)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Lambda (@sophielambda)

Mon avis sur la BD “Tant pis pour l’amour”

Je ne vais pas faire de + et – comme d’habitude, car j’ai tout aimé dans la bande dessinée de Sophie Lambda :

  • Le dessin est de qualité. Il y a plein de détails et un jeu avec les couleurs qui appuie complètement le message.
  • L’approche humoristique est amené principalement par la présence de la conscience un peu grunge de la peluche de Sophie. C’est un humour très bien placé pour détendre les propos et en même temps apporter de la sensibilité et du raisonnement toujours aux bons moments. Moi aussi j’ai envie d’une peluche Chocolat maintenant.
  • La partie “manuel” pendant sa période de reconstruction est très bien documentée et bienveillante. Sophie s’appuie sur des recherches fondées et n’est complaisante avec personne. Elle offre des voies de secours pour tout le monde.

Tant pis pour l’amour est une bande dessinée à mettre dans les mains de tout le monde. Personne n’est à l’abri de rencontrer un jour un manipulateur. Comme l’explique Sophie, elle pensait être prête à se défendre face à ce genre de personne. Mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Il est donc primordial que tout le monde puisse avoir dans ses mains un tel ouvrage afin d’être un peu plus prêt ou tout du moins de trouver des solutions pour l’après.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Lambda (@sophielambda)

Vous pouvez trouver la BD Tant pis pour l’amour dans toutes vos librairies indépendantes.

Retrouvez tous mes articles sur la même thématique dans la catégorie LIVRES.

Laisser un commentaire