En 2020, je voyage en France

Cette année, mon compagnon et moi nous étions préparés à faire notre premier grand voyage à deux. Je n’ai jamais pris de vol long courrier et je n’ai jamais quitté le continent européen. Je comptais donc remédier à cela en 2020 en ayant mis un peu d’argent de côté. Mais voilà, un virus a débarqué dans nos vies, a fermé les frontières et nous a poussé au confinement. Si on ne sait pas encore comment se passeront les prochains mois, je peux déjà vous dire pourquoi en 2020, je voyagerai uniquement en France.

Au début, j’ai cru que le sort s’acharnait contre moi. Enfin, j’avais suffisamment d’argent pour me permettre de partir sur un autre continent. Mon employeur semblait disposé à me laisser deux semaines de vacances à la période que je souhaitais. Mon compagnon et moi commencions à nous projeter dans ce voyage qui serait une expérience exceptionnelle pour nous. Nous voulions aller en Chine ! Un pays que mon compagnon avait connu et rêve de revoir. Un pays chargé d’histoire et où une culture complètement différente de la nôtre nous attendait.

Et puis, en janvier, nous apprenons qu’un virus très transmissible se développe justement en Chine. Plus les semaines passent et plus nous nous disons que cela risque d’être compliqué, même si on se dit qu’en octobre, tout devrait aller mieux… Puis, mi-mars, c’est à notre tour en France d’être touchés par l’épidémie de coronavirus. Les frontières internationales sont fermées et la vie sociale se met en pause. Nous sommes en confinement dans notre appartement et nous mettons également à l’arrêt nos ambitions de voyages lointains.

Pourquoi je ne voyagerai pas à l’étranger en 2020 ?

Nous avons pris la décision de ne pas partir sur un autre continent en 2020. A l’heure actuelle, il ne nous semble à la fois non raisonnable et non faisable d’envisager un voyage à l’étranger. Nous avons encore l’espoir de pouvoir aller chez nos voisins belges et allemands mais sans aucune certitude.

Ce n’est pas raisonnable de partir à l’étranger d’ici quelques mois, même si le confinement est levé car je ne pense pas que l’épidémie va s’arrêter soudainement partout dans le monde. Certes, nous serons plus forts et plus vigilents au quotidien, mais je n’imagine pas partir et angoisser à l’idée d’une contamination dans un pays dont je ne connais pas le système de santé.

Je ne pense même pas qu’il sera envisageable en 2020 de partir avec un long courrier à l’autre bout du monde avec pour ambition de faire du tourisme. Tout ou presque est à l’arrêt aujourd’hui. Il faudra des mois pour que tout se remette en place, aussi bien au niveau des sites touristiques que des compagnies aériennes. Si les prix des vols en septembre vous semblent alléchants, qui vous dit que cette compagnie ne fera pas faillite d’ici quelques semaines.

En 2020, je mise sur la France.

Il faut se rendre à l’évidence, je n’irai pas en Asie cette année. Mais je garde espoir de visiter encore un peu plus notre pays qui regorge de territoires plein de charme et de patrimoine à découvrir. Pourquoi ne pas retourner en Bretagne, en Aquitaine ou découvrir de nouvelles villes : Nantes, Biarritz ou Marseille ? Et puis, nous avions prévu un voyage assez coûteux, donc nous avons de quoi nous faire plaisir, même si je veux conserver de l’argent pour éventuellement reporter ce grand voyage à l’année prochaine.

Nous n’avons encore rien programmé précisément. Nous attendons comme beaucoup de monde, en espérant avoir des possibilités de sortie cet été. Si sera encore compliqué de voyager, j’ose espérer que nous pourrons visiter des lieux historiques ou des musées et que nous pourrons passer la journée dans la région. En effet, les Hauts-de-France regorgent de lieux patrimoniaux que je n’ai pas encore exploré. Cela alimentera également le blog qui souffre beaucoup en ce moment (fermeture des musées, des salles de spectacles).

Je souhaite également participer à ma manière à l’effort collectif en soutenant les lieux culturels et touristiques de notre territoire. En effet, avec le confinement lié au coronavirus, les structures touristiques souffrent énormément. Une fois tout cela terminé, il faudra se montrer présent pour soutenir encore plus ces sociétés et ces associations et montrer notre solidarité face à un secteur touché de plein fouet.

Je vous invite à lire l’article de Lonely Planet sur le sujet. C’est lui qui m’a définitivement convaincue cette année de ne pas m’engager outre mesure sur des destinations lointaines. Profitons de notre territoire magnifique pour le visiter en toute sécurité.

En attendant cultivez-vous bien, mais chez vous !

2 réflexions au sujet de “En 2020, je voyage en France”

  1. Je suis désolée pour ce grand projet avorté, mais tu as raison. L’année n’est vraiment pas propice aux grands voyages lointains et la France est si belle, elle saura vous réjouir ! Superbe photo de Fourvière au passage 😉 je te souhaite un bel été français !

    Répondre
    • Merci beaucoup 🙂
      Oui, nous aurons, je le pense, vraiment l’occasion de visiter la France de fond en comble ces prochaines semaines.
      Commençons par nos 100km de distance et redécouvrons les lieux à proximité !

      Répondre

Laisser un commentaire